Commission Locale d'Information de Gravelines
Commission Locale d'Information de la Centrale Nucléaire de Gravelines
Vous êtes ici : Qui sommes nous? > Le site de Marcoule > Marcoule aujourd'hui

Marcoule aujourd'hui

Créé en 1955, dans le Gard, le site de Marcoule regroupe un centre de recherche du CEA et des activités industrielles d’AREVA NC.

CEA

(Source : site CEA de Marcoule)
 
Le CEA Marcoule est l'un des 10 centres de recherche du Commissariat à l'Energie Atomique (CEA). Créé en 1955, il est au coeur des enjeux énergétiques du XXIe siècle : durabilité des ressources, indépendance nationale et préservation de l'environnement. Ainsi, il constitue un centre de référence à la fois dans la gestion de ses anciennes installations et dans la préparation du nucléaire du futur. Ses recherches préparent le cycle du combustible (recyclage des matières, minimisation et gestion des déchets ultimes) des réacteurs nucléaires du futur. Le centre regroupe les sites de Marcoule et de Pierrelatte. Il est certifié ISO 9001, OHSAS 18001 et ISO 14001. Une communauté scientifique pluridisciplinaire Les recrutements (3 000 personnes depuis 1998) concernent essentiellement les métiers de la recherche, les autres étant réalisés dans les métiers du support fonctionnel. Dans le cadre de son action en faveur de l’emploi et l’insertion professionnelle des jeunes diplômés, le CEA accueille également chaque année dans ses laboratoires près de deux mille étudiants : doctorants et post-doctorants, stagiaires de l’enseignement supérieur et jeunes en formation en alternance. Développement de l'industrie nucléaire française de l'aval du cycle Le CEA a décidé de faire du site de Marcoule son centre scientifique de référence au niveau mondial, sur le développement des activités de recherche sur l'aval du cycle du combustible des réacteurs nucléaires de demain.

  - Soutien à l'industriel AREVA. 
  - Recherches sur le traitement pour recyclage des combustibles usés des réacteurs actuels, le 
     traitement et le conditionnement des déchets radioactifs. 
 - Etudes internationales naissantes sur les systèmes nucléaires du futur (prototypes de traitement 
    et de "refabrication" de nouveaux combustibles, accueil d'un premier prototype de réacteur de 
    quatrième génération, dont l'entrée en service industriel est attendue à partir de 2030). 
  - L'assainissement et le démantèlement des installations en fin de vie. 

Par ailleurs, le développement des activités de recherche du CEA dans les domaines de la biochimie et de la toxicologie nucléaire sont concentrées à Marcoule et, dans le domaine de l'enrichissement de l'uranium, à Pierrelatte. 

Recherche et Développement économique

Ce capital scientifique, à fort accent international (l'installation ATALANTE, par exemple, est au coeur d'un réseau d'excellence regroupant une vingtaine de laboratoires européens) est mis à profit pour dynamiser le développement économique du Gard rhodanien et du Sud drômois. 
Avec le groupe industriel AREVA, le CEA pilote le Pôle de compétitivité "TRIMATEC". 
En matière d'enseignement supérieur, un master en chimie est en cours de création, en relation avec la décision de créer, à Marcoule, avec le CNRS et l'Université de Montpellier, un Institut de Chimie Séparative (ICSM) appelé à regrouper des compétences de recherche fondamentale, en amont des études et des développements menés à Marcoule et sur les autres sites du CEA.

Comme tous les sites nucléaires, le CEA Valrhô est soumis aux réglementations et normes environnementales imposées par les pouvoirs publics, afin que ses activités n'aient aucune incidence sur la santé de l'homme et sur l'équilibre naturel alentour. 

Salariés : 1600

*******************************************


AREVA NC

(Source : site AREVA de Marcoule)
 
Créé en 1955 dans le Gard, le site de Marcoule regroupe un centre de recherche du Commissariat à l'Énergie Atomique (CEA) et des activités industrielles d'AREVA . L’établissement publie chaque année une présentation de ses faits et chiffres dans les domaines du développement durable :
Lire chiffres dans les domaines du développement durable

AREVA, maître d'œuvre de la valorisation du site 

De 1958 à 1997, l'usine UP1a traité des combustibles usés de la filière UNGG (uranium naturel - graphite - gaz). Elle a cessé ses activités le 30 septembre 1997. La phase de réaménagement engagée depuis constitue une première mondiale pour un site nucléaire de cette taille. 

Quelques chiffres : 30 années de chantiers // 1 000 locaux à assainir // 30 000 tonnes de déchets à traiter dont 2% de haute activité.

Sous la maîtrise d'ouvrage du CEA, AREVA Marcoule est l'opérateur industriel de l'assainissement de l’usine de traitement et des installations associées. Il conduit les opérations :

  • d'assainissement et démantèlement de l'usine de traitement et des installations associées : 

            -  rinçage des circuits au moyen de réactifs chimiques classiques ou spécifiques, 
            -  décontamination, découpage et démontage des équipements (pompes, filtres, cuves, 
               boites à gants…).
  • de reprise, tri et reconditionnement des déchets générés depuis l'origine du site ainsi que ceux produits par les opérations d’assainissement, selon les normes actuelles : fûts de bitume, déchets de structures, casiers pour combustibles…. Ceux-ci sont ensuite entreposés sur le site ou évacués vers un centre de stockage définitif.

Opérateur d'installations nucléaires et conventionnelles 

AREVA exploite également à Marcoule pour le compte du CEA, différentes installations industrielles nucléaires de :

  • Traitement des effluents et des déchets.
  • Analyses et études en laboratoires
  • Dosimétrie du personnel.
  • Décontamination de machines et appareillages.
  • Maintenance d'emballages de transport de matières nucléaires.
  • Réacteurs de production de tritium, à l’arrêt depuis fin 2009.

Les salariés AREVA Marcoule

  • L’établissement comptait 1 010 salariés au 31 décembre 2009
  • 4 femmes et 24 hommes ont été recrutés dans l’année
  • La moyenne d’âge des salariés est de 47 ans
  • 685 sessions de formation ont été organisées en 2009 pour plus de 1 000 salariés
  • 71 % des salariés travaillent en horaire normal (journée), 29 % en horaires postés

*******************************************


CISBIO

Profil société 
Cisbio Bioassays est un fournisseur mondial de produits et de technologies utilisés dans la médecine nucléaire, le diagnostic in vitro et le développement de tests pour le criblage à haut débit destinés à faciliter la découverte de médicaments. Basé à Bagnols-sur-Cèze, Cisbio Bioassays appartient à la société belge IBA, est présent à Bedford, Etats-Unis, ainsi qu'à Shanghai, Chine, et commercialise ses gammes de produits à travers un réseau global de distributeurs.

Description 
Cisbio Bioassays est une entreprise spécialisée dans les technologies biomédicales. 

Compétence techniques 
Technologies d'immunodetection par radioactivité et fluorescence // Design et optimisation d'essais // Génération et production d'anticorps. 

Adresse : 
Cisbio Bioassays 
Parc Marcel Boiteux 
BP 84175 - 30200 Codolet - France 
Tel: 04 66 79 67 00 
bioassays@cisbio.
www.cisbio.com 

SAS au capital de 19 705 370 € 
Salariés: 200 
CA 2010: 38 M€

 

****************************************


FM LOGISTIC

FM LOGISTIC est un prestataire international spécialiste de la chaine logistique globale, concepteur et pilote de solutions personnalisées dans les secteurs suivants :

  • distribution
  • hi tech
  • agroalimentaire
  • hygiène parfumrie beauté
  • marchandises générales

L'entrepôt basé à Laudun est dédié aux produits de grande distribution non alimentaire. Le site a la particularité d'être équipé de 2560 panneaux solaires produisant la consommation annuelle équivalente à 500 ménages 
Salariés : 160 

Adresse : 
FM France SAS 
Lieu-dit Rossignac - ZAE Antoine Lavoisier 
30290 LAUDUN L'ARDOISE 

www.fmlogistic.com

 

*****************************************


MELOX

L'usine MELOX située dans le Gard (France) fabrique des assemblages de combustibles MOX destinés à alimenter les réacteurs à eau légère de différents pays. MELOX est le leader mondial de ce marché, avec plus de 1 500 tonnes de métal lourd de combustibles MOX produites depuis le démarrage de l'usine. Les chiffres clés de Melox. 

Nos engagements sociétaux : une entreprise qui recrute et se développe, un effectif doublé en 15 ans.

  • 1200 personnes sur site : 800 emplois directs & 400 emplois,
  • Plus de 50 recrutements externes depuis Janvier 2009,
  • Près de 40 alternants chaque année,
  • Près de 10 M€/an d’impôts et taxes,
  • 100 M€ d’achats de fournitures et prestation réalisé en local chaque année,
  • 70 partenariats chaque année,
  • 6% de la masse salariale dédiée à la formation.
 

****************************************


SOCODEI - Filiale d'EDF

Des solutions pour les déchets de faible et moyenne radioactivité
Initiée par le législateur, et aujourd'hui enjeu essentiel pour les industriels, la gestion des déchets a pour but de limiter leurs impacts sur l'environnement. L'objectif est de ne stocker que les déchets dits "ultimes". Sont considérés comme ultimes les déchets qui ont subi un traitement optimisé et qui ne peuvent plus être valorisés. 

Dans l'industrie nucléaire, les principaux producteurs de déchets que sont EDF et AREVA NC ont largement pris en compte cette préoccupation. Et c'est dans cette perspective que SOCODEI s'est vu confier la mission de concevoir, financer, construire et exploiter des installations contribuant à une meilleure protection de l'environnement. Ainsi, SOCODEI propose des solutions de traitement pour une large variété de déchets industriels, adaptées aux exigences d'aujourd'hui et respectueuses de l'environnement.

Tout déchet ultime est acheminé vers l'unique centre de stockage en surface de l'ANDRA en France. De la collecte du déchet sur les sites de production jusqu'à l'acheminement du déchet ultime vers les lieux de stockage, SOCODEI propose un service global à ses clients. 

Solutions à l'échelle européenne 
Sur l'usine Centraco (Gard), SOCODEI est autorisée à traiter les déchets faiblement radioactifs de producteurs étrangers, dans des conditions de sûreté identiques à celles applicables au traitement des déchets français. Les déchets ultimes après traitement sont renvoyés vers le pays producteur. Les machines mobiles ont déjà été utilisées à l'étranger. Le procédé de traitement utilisé offre une solution industrielle performante en vue du stockage de ces matières. 

SOCODEI en quelques chiffres (en Euro) 
S.A. créée en 1990 
Capital : 1,6 millions d'euros